· 

Allergies saisonnières : la naturopathie peut vous aider

 

Quand le printemps est à nos portes, la majorité s’en réjouit, mais pour certains cela implique le retour des allergies saisonnières; nez qui pique, éternuements, congestion, démangeaisons, irritation des yeux…

Certains éprouveront une grande fatigue allant jusqu’à affecter leur sommeil. Rhinites allergiques, allergie saisonnière, ou rhume des foins, sont des synonymes pour exprimer un inconfort envers des allergènes extérieurs; pollens, graminées, pelouse, bouleau, herbe à poux…

Voyez comment à l’aide de la naturopathie vous pouvez diminuer, voir même éviter ce fameux rhume des foins.

NB : cet article contient de nombreux conseils. Pour vous aider à les hiérarchiser en fonction de vos besoins prioritaires, n'hésitez pas à me contacter pour faire ensemble un bilan !

J’arrive au printemps bien reposé

Un sommeil de qualité est primordial pour attaquer la saison du rhume des foins. S’il vous arrive de vous réveiller plusieurs fois par nuit ou de vous réveiller pas reposé le matin, des modifications à vos habitudes de vie sont nécessaires.

Quelques conseils simples pour améliorer votre sommeil
  • Le soir, mangez des aliments riches en tryptophanes : banane, dates, figues, lait, thon, dinde, céréales entières, yogourt. Prendre du tryptophane va augmenter le niveau de sérotonine (un neurotransmetteur important comme initiateur du sommeil).
  • Évitez les inhibiteurs du sommeil : caféine, chocolat, coca, alcool (l’alcool dérange le niveau de sérotonine et du tryptophane, deux neurotransmetteurs essentiels au sommeil).
  • Adoptez une technique de relaxation soit la lecture, un bain chaud, de la méditation, ou une relaxation dirigée.
  • Faites de l’exercice physique modéré : 20 minutes sont suffisantes pour avoir des bénéfices.
  • Consommez des plantes qui possèdent l’action sédative : passiflore, houblon, valériane, scutellaire, camomille, mélisse, cataire.
Je fais une cure de désintoxication au printemps

En naturopathie, nous croyons qu’un foie affaibli peut engendrer plusieurs problèmes de santé telles les allergies saisonnières. Un foie engorgé, voire fatigué, va moins bien combattre les allergies. Une cure de désintoxication au printemps va donc aider à diminuer les symptômes du rhume des foins.

Voici quelques trucs simples, faciles et accessibles à tous pour aider son corps à éliminer les toxines :

  • Prenez 2 c. à soupe de jus de citron biologique à jeun le matin dans une tasse d’eau tiède;
  • Mettez une bouillotte d’eau chaude sur le foie (côté droit) de 10 à 20 minutes au coucher;
  • Moulez 1c. à thé de graine de chardon-mari dans un moulin à café et incorporer votre alimentation (céréales, compote de pommes, gruau, ou yogourt);
  • Consommez quotidiennement une salade crue composée : arragula, artichaut, chicorée, endives, épinards, pissenlit et radicchio;
  • Consommez une tasse par jour de crucifères : chou de Bruxelles, chou-fleur, brocoli, kalé et chou cavalier;
  • Buvez 2 tasses de cette tisane par jour : faire bouillir 2 tranches de gingembre frais durant quelques minutes. Faire infuser 5 min : menthe poivrée, graines de fenugrec, graines de fenouil, racine de réglisse (réduites en petits morceaux)
Afin de faire une cure de désintoxication en profondeur avec des produits naturels spécialisés, consultez un naturopathe certifié.
J’optimise mon alimentation

Une alimentation saine, riche en enzymes, en vitamines et en minéraux va permettre de revitaliser un corps fatigué et lui donner plus de nutriments pour combattre la rhinite allergique.

Voici quelques conseils simples.

  • Buvez une eau de qualité soit filtrée par un filtre maison (Brita, Ovo pur), osmose inverse, eau de source avec moins de 100 ppm (Eska).
  • Augmentez vos portions de poissons à 2 à 3 fois par semaine et vos légumes 4 à 5 tasses par jour.
  • Optez pour des céréales entières et riches en nutriments. Essayez le quinoa, le sarrasin, et le millet.
  • Choyez les légumineuses riches en fibres et en nutriments et ajoutez-les à vos plats.
  • Ajoutez des bons gras comme l’huile d’olive et des graines oléagineuses et noix tels que : la graine de lin, les graines de tournesol, les graines de sésame, les amandes, etc. Les acides gras sont les précurseurs des prostaglandines, les E1 qui inhibent l’inflammation et qui sont généralement faibles chez les personnes allergiques.
  • Favorisez les produits laitiers sous forme de yogourt (qui aide à reconstruire la flore intestinale et inhibe la production d’histamine) et de fromage de chèvre (protéine plus facile à digérer et à assimiler par l’organisme.)

Le sucre sera utilisé avec parcimonie. (le sucre entraîne une grande sécrétion d’insuline ce qui fatigue le pancréas, le foie et les mécanismes de défense du corps).

Je bouge!

L’exercice physique suffisamment rigoureux favorise une bonne oxygénation du sang et stimule tous les émonctoires (organes qui éliminent les toxines), ce qui contribue au processus de purification délogeant ainsi des déchets accumulés.

Mettez-vous comme objectif de bouger au moins quatre fois par semaine un minimum de vingt minutes par jour. Marcher, courir, danser, jardiner, faire du vélo, de la natation, du patin à roues alignées, etc.

Je gère mieux mon stress

Le stress chronique produit un excès de cortisol (hormone du stress). Un excès du taux de cortisol favorise le développement d’un terrain allergique, rend le système immunitaire moins compétent et déséquilibre le thymus et la rate (glandes importantes dans l’équilibre du système immune).

  • Prenez le temps de respirer, de rire et de relaxer. Trouvez-vous un cours, une activité, un moment qui vous détend.
  • Contrôlez la qualité de l’air chez soi.

La majorité des gens passent les trois quarts de leur temps à l’intérieur, ils se retrouvent donc plus exposés aux polluants intérieurs qu’extérieurs. Plusieurs polluants affectent la qualité de l’air : produits d’entretien ménager, plantes d’intérieures, animaux, moisissures, plastiques… Il y a aussi les composants organiques volatils (COV)  : colles et solvants, mobilier en panneaux de particules, bois agglomérés et contreplaqué, produits d’entretien, matériaux d’isolation, tapis neufs, certains revêtements de sol, aérosols, désodorisants d’ambiance, vêtements nettoyés à sec, certains textiles synthétiques, traitements pour le bois, peinture. Un COV très commun est le formaldéhyde que l’on retrouve : panneaux de particules, bois contre plaqués, bois agglomérés, étagères, conservateur à peinture, certains tapis.

Bref, à tout moment nous sommes confrontés à des polluants, qui sont des stress pour notre organisme qui ne fait qu’augmenter notre niveau de toxémie.

Mais il ne faut pas oublier que l’allergie est la réponse du système immunitaire irrité par l’excès d’éléments potentiellement allergènes. Donc plus vous modifiez votre environnement favorablement, plus vous augmentez vos chances de voir vos symptômes allergiques disparaîtraient ou au moins s’améliorer.

  • Aérez les pièces quotidiennement.
  • Si possible, munissez-vous d’un purificateur d’air ou d’un échangeur d’air.
  • Utilisez un aspirateur avec un filtre HEPA pour diminuer la poussière et les acariens parce que la poussière et les acariens peuvent accentuer les manifestations et les symptômes de l'allergie au pollen.
  • Utilisez des produits d’entretien écologiques et biologiques.
  • Évitez les aérosols et désodorisants d’ambiance.
Quelques produits naturels à prendre en prévention du rhume des foins
  • Un supplément d’oméga 3 favorise la santé des membranes cellulaires et la diminution de fabrication de messagers de l’allergie et de l’inflammation par nos cellules
  • Les probiotiques nourrissent la flore intestinale, aident la régularité intestinale, augmentent l’immunité, préviennent l’apparition du terrain allergique.
  • Bioflavonoïdes et la Quercétine stoppent le déclenchement de l’histamine, réduisent les symptômes d’allergies, accroissent l’immunité et réduisent les réponses du corps aux divers allergènes.

Dans chaque problème de santé, la solution doit passer par l’amélioration des habitudes de vie.

Si pour vous une détoxification est inconnue, n’hésitez pas à faire appel à un naturopathe certifié qui saura vous guider. Les allergies saisonnières sont une manifestation d’un déséquilibre du corps qui demande à être corrigé dans une vision globale de la santé, c’est-à-dire traiter le corps dans sa globalité et non réprimer les symptômes de l’allergie saisonnière.

Écrire commentaire

Commentaires: 0