· 

Tout savoir sur l'acné juvénile (ou presque !)

 

Des causes multiples

 

 

 

  • Un déséquilibre hormonal par excès de fixation des hormones sur les glandes sébacées, qui donne une peau plus grasse au visage, au cuir chevelu et au thorax.
  • Le stress. L’adolescent a du mal à structurer sa propre image, il accepte mal le regard des autres et rejette de ce fait l’entourage. Ce qui génère alors un déséquilibre émotionnel négatif, une sensation de mal-être.
  • Les sécrétions des glandes surrénales liées au stress entraînent, elles aussi, un excès de sébum, ce qui aggrave l’acné.
  • L’alimentation. Même si ce n’est pas le facteur principal, il est aggravant.
  • Les carences. Les ados mangent trop peu de fruits et de légumes et ont, de ce fait, des déficits en vitamines antioxydantes qui interviennent dans la prévention de l’acné et dans la cicatrisation des boutons. L’acné est également aggravée par le déficit en zinc, calcium, acides aminés soufrés et sélénium.

 

 

 

Les conseils alimentaires

 

  • Evitez les produits laitiers, le fromage et les yaourts qui favorisent la séborrhée.
  • Diminuez les sodas, le chocolat au lait, les confiseries, les crèmes desserts sucrées, les produits chocolatés et les corps gras qui sont autant de cause d’aggravation par le risque d’infection locale des boutons.
  • L’acné est parfois aggravée par le fluor, mieux vaut donc éviter les dentifrices qui en contiennent.
  • Faites des cures d’aliments riches en zinc (huîtres, coquillages, crustacés, lentilles, pain aux céréales complètes bio, foies de volaille bio, haricots blancs, noix…).
  • Consommez aussi des aliments riches en caroténoïdes (carottes, abricots et mangues).
  • Le cacao sous forme de concentré de chocolat noir et le jaune d’œuf sont tolérés, mais en petite quantité quand le foie est rééquilibré.

 

 


Les soins locaux

Il faut tout d’abord rappeler de ne surtout pas gratter les boutons sous peine de provoquer une infection et d’induire ensuite des cicatrices déprimées. 

 

 

 


Le traitement

 

En Phytothérapie

 

  • Commencez par une cure de plantes pour détoxifier le foie : par exemple, radis noir et artichaut.
  • Puis les 10 jours suivants, drainez en buvant un litre d’infusion de pensée sauvage, excellent draineur hépato-rénal. 2 cuillères à soupe par litre, infusé 15 minutes.
  • En cas de poussée inflammatoire importante d’acné, faites une décoction de racine de grande bardane (Arctium Lappa major). 1 cuillère à soupe par bol, bouilli 3 minutes et infusé 20 minutes. À boire dans la journée et en lotions locales tièdes le soir. Vous pouvez également préparer un masque à l’argile verte avec pour base cette décoction (1 cuillère à soupe d’argile pour 1 bol) que vous appliquerez en même temps.

 

 

 

En homéopathie

 

  • Si le foie est perturbé, la langue chargée et avec de l’acné aux tempes : Lycopodium 9 CH, 5 granules une fois par semaine.
  • En cas de troubles digestifs et de gros boutons aux joues : Graphites 4 CH, 5 granules tous les matins.
  • En cas d’acné en général : Zincum 4 CH, 5 granules à jeun et Antimonium crudum 4 CH en augmentant peu à peu les doses (1 tube en 4 CH, puis en 7 CH, 9 CH et enfin en 15 CH).
  • En cas d’acné pustuleuse : procédez de la même manière que ci-dessus mais avec Antimonium tartaricum.
  • En cas d’acné prépubertaire : Kalium bromatum 9 CH, 5 granules au coucher.
  • En cas d’acné liée au fluor du dentifrice autour des lèvres : Fluoric acid 15 CH, 5 granules au coucher.

Vous le voyez, les conseils sont nombreux (et encore, je n'ai pas parlé d'huiles essentielles !).

Si vous souhaitez être accompagné dans le traitement de votre acné, pour vous ou votre enfant, n’hésitez pas à me consulter pour des conseils ciblés et adaptés à votre situation.

Écrire commentaire

Commentaires: 0