Étiquette : Automne

Gratin végétalien de patates douces

Dimanche soir … il fait froid, j’ai un reste de patates douces … et si je faisais un gratin ??

NB : vous avez le droit de rajouter du fromage en gratin, mais je vous invite vraiment à tester le mix de la recette à base de noix de cajou 🤤🤤🤤

Ingrédients

• 4 patates douces (environ 700 g)
• 1 oignon et 2 gousses d’ail
• 1 c. à soupe d’huile végétale
• 1/4 c. à café de cannelle en poudre
• 40g noix de cajou
• 50g levure alimentaire (type levure de bière)
• 170ml lait de coco non sucré
• 250ml boisson végétale (type soja) non sucrée
• 3/4 de c. à café d’origan séché
• Sel, poivre

Avant de commencer

Tremper les noix 8 heures, pour obtenir une pâte crémeuse.

Recette

1. Préchauffer le four à 200°C. Couper l’oignon en rondelles; émincer l’ail; éplucher les patates puis les couper en tranches.
2. Faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile. Ajouter la cannelle, saler et poivrer au goût. Réserver.
3. Mélanger les noix, la levure et quelques cuillerées de lait de coco dans un robot environ 3 minutes.
4. Préparer le gratin dans une assiette allant au four, en disposant les ingrédients dans l’ordre suivant: patates, mélange d’oignon, crème de noix. Répéter les couches si nécessaire. Dans un bol, mélanger le lait de coco restant avec la boisson végétale de soja et l’origan, puis verser le tout sur le gratin.
5. Cuire au four jusqu’à ce que ce soit bien doré, environ 30-35 minutes.
6. Laisser reposer le gratin une dizaine de minutes. Servir avec une salade verte 😃

Merci Plantes et Santé

Recette du Castagnaccio : gâteau italien à la châtaigne 😋

Gâteau italien originaire de Toscane, le Castagnaccio est idéal pour reprendre des forces et se réchauffer pendant les longs mois d’automne et d’hiver.
Sans gluten et vegan, son index glycémique est en plus très modéré pour un gâteau !

Ingrédients

  • 350 g de farine de châtaigne
  • 500 ml d’eau
  • 50 g de raisins secs (on peut aussi mettre des figues)
  • 80 g de pignons de pin (ou noix de cajou si vous préférez)
  • 4 noix
  • 1 branche de romarin
  • 15 g de sucre complet (facultatif si vous mettez les raisins secs)
  • 4 c. à s. d’huile d’olive vierge extra bio
  • Une pincée de sel (facultatif)

Préparation

Préchauffer le four à 180 °C.

Réhydrater les raisins secs dans un bol avec un peu d’eau tiède. 

Tamiser la farine de châtaigne et la mélanger avec un peu de sel, le sucre et 3 c. à s. d’huile. Puis ajouter de l’eau petit à petit jusqu’à ce que la pâte ait une consistance homogène.

Ajouter un peu d’eau froide un peu à la fois et travailler au fouet jusqu’à obtenir une pâte pas trop épaisse et homogène. Ajouter les pignons de pin, les noix écrasées et les raisins secs, égouttés et séchés. 

Versez le mélange dans un moule à cake graissé avec le reste de l’huile dans lequel vous avez préalablement placé le brin de romarin, et laissez-le cuire pendant 45 minutes. 

Le gâteau sera prêt lorsqu’il aura séché et qu’une croûte se sera formée à la surface. Saupoudrer d’autres pignons de pin et d’une branche de romarin avant de servir.

Merci LaNutrition.fr

Soupe potimarron et châtaigne 🎃

Sous la recette : des conseils pour préparer les châtaignes que vous avez ramassées en forêt 🤗

Ingrédients (4 personnes)

  • 1 potimarron
  • 100 g de châtaignes cuites
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile
  • Sel
  • Poivre

Instructions

Pelez et épépinez le potimarron. Coupez la chair en morceaux.

Pelez et émincez l’oignon et l’ail.

Faites chauffer l’huile dans une  grande casserole et faites revenir l’oignon et l’ail. Ajoutez le potimarron et laissez dorer quelques minutes.

Ajoutez les châtaignes et couvrez d’eau à hauteur. Salez, poivrez et laissez cuire 30 minutes.

Prélevez quelques châtaignes avant de mixer.

Servez bien chaud avec quelques châtaignes émiettées.

Comment préparer les châtaignes ramassées en forêt : plongez-les 1 heure dans de l’eau afin d’attendrir la peau et de retirer celles qui ne sont pas bonnes (elles flottent). Incisez la peau en croix sur la partie bombée et plongez les châtaignes dans de l’eau bouillante pendant 15 minutes. Pelez-les complètements tant qu’elles sont encore chaudes en veillant à retirer également la petite peau brune et duveteuse. Vous pouvez maintenant passer à l’étape de la réalisation de la soupe.

Comment reconnaître les marrons des châtaignes lors de vos balades en forêt ? La bogue du marron est en général verte surmontée de tout petits pics très durs et espacés. Celle de la châtaigne est marron surmontée d’une multitude d’épines fines, plus souples et plus longues, formant comme une chevelure.

Une fois la bogue enlevée, les fruits n’ont pas non plus les mêmes aspects. Le marron est tout rond et tout lisse. La châtaigne est plutôt en forme de goutte légèrement aplatie.

Si vous avez un doute ou que tout simplement, vous n’avez pas de forêt à portée de pied, vous pouvez utiliser des châtaignes en bocaux 😁

Merci MonQuotidienAutrement

Courges farcies : sarrasin, coco, oeuf, feta 😋

Voici une recette aussi délicieuse que parfaite pour une jolie déco d’automne ! On a utilisé ici des courges Jack be little, qui ressemblent à de petits potimarrons, et dont la chair sucrée a un petit goût de châtaigne ! Un pur délice, rempli de nutriments, et de saison 🍁 What else ? 💁‍♀️

Ingrédients (4 personnes)

  • 4 courges Jack be little (aussi appelées pomarine)
  • 1 verre de sarrasin (125 g)
  • 80 ml de crème de coco
  • 4 œufs
  • 50 g de feta
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée de piment doux

Etapes

  1. Commencez par bien rincer votre sarrasin à l’eau claire. Puis, faites-le cuire de l’eau bouillante salée selon les instructions indiquées sur le paquet. En fin de cuisson, il doit être légèrement croquant. Rincez-le à l’eau froide pour stopper sa cuisson puis égouttez.
  2. Mélangez le sarrasin avec la crème de coco, le cumin et le piment doux. Salez légèrement et poivrez. Goûtez votre farce et rectifiez l’assaisonnement si besoin.
  3. Rincez vos courges et coupez le dessus. Evidez-les à l’aide d’une cuillère à soupe.
  4. Garnissez aux deux-tiers les courges avec la farce au sarrasin, afin de laisser de la place pour l’œuf et la feta. Terminez avec un petit filet d’huile d’olive, refermez vos courges. Enfournez à 160° C pendant 25 à 30 minutes selon votre four et vérifiez la cuisson des courges avec un petit couteau : elles doivent être tendres.
  5. Retirez le chapeau de vos courges et ajoutez un oeuf sur le dessus, ainsi que la feta émiettée. Remettez à cuire 5 à 10 minutes supplémentaires : vérifiez la cuisson de l’oeuf avant de sortir du four : le blanc doit être bien cuit et le jaune légèrement coulant.

Et encore ….

🎃 Astuce 1 : vous pouvez aussi servir vos courges avec quelques graines de courges légèrement grillées à la poêle sur le dessus.

🎃 Astuce 2 : Vous pouvez décliner cette recette avec la garniture que vous aimez. Petit épeautre, riz complet, boulgour ou même simplement des légumes… Les possibilités sont infinies !

Bon appétit 🫠🫠🫠

Merci Yuka

Salade de pois chiches, butternut rôtie et feta 🤤

Voici une délicieuse recette pour qui aime la butternut ; cela vous donne en prime une idée pour consommer des légumes secs (pois chiches), très bonne alternative végétale des protéines.

Version Vegan ou pour les intolérants : on remplace la féta par du tofu lacto-fermenté.

Ingrédients: (pour 4 personnes)

  • 800g de chair de butternut
  • 600g de pois chiches cuits (conserve possible)
  • 150g de fêta (ou tout autre fromage du même type)
  • 30g de graines de courges (éventuellement grillées à feu doux)
  • 40g de feuilles de coriandre
  • 1cc de paprika (fumé si possible)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 CS d’huile d’olive

Pour la vinaigrette :

  • 1 CS d’huile d’olive
  • 2 CS de vinaigre de cidre
  • 1 CS de jus de citron vert
  • 1 cc de miel
  • sel, poivre

Préparation:

  1. Préchauffer le four à 200°C.
  2. Couper la chair de la butternut en petits dés, mélanger avec les pois chiches, le paprika, l’ail haché et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Répartir sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  3. Enfourner 25 à 30 minutes en prenant soin de remuer de temps en temps, la butternut doit être rôtie et les pois chiches croustillants.
  4. Préparer la vinaigrette, mélanger tous les ingrédients.
  5. Dans un saladier, mélanger la courge, les pois chiches, les graines de courge, la fêta émiettée et la coriandre, ainsi que la vinaigrette, goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Merci AmandineCooking

Crédit photo Amandine Cooking

Soupe automnale : carotte, coing, miel de châtaignier et noix

Au vu de la météo ambiante (qui ne nous trompons pas, est salutaire pour la végétation !), je vous propose une bonne soupe d’automne, bien réconfortante, douce, parfumée et parfaite pour un dîner d’automne. Qui en reprend ? 😋

Ingrédients

Pour la soupe

  • 500 g de carottes bio
  • 1 coing
  • 1 échalote
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à soupe de miel de châtaignier
  • 1,5 litre de bouillon de légumes chaud

Pour la garniture

  • 1 échalote
  • 1 c. à soupe d’huile de noix
  • 10 cerneaux de noix
  • 1 c. à soupe de graines de courge
  • 1 c. à café de miel de châtaignier
  • 6 c. à soupe de yaourt (chèvre, brebis, végétal …) nature

Préparez la soupe

Rincez et grattez les carottes (pas besoin de les éplucher). Coupez-les en rondelles.
Pelez et épépinez le coing. Coupez-le en morceaux.
Pelez et émincez l’échalote.

Faites chauffer l’huile d’olive dans une grande casserole.
Faites revenir l’échalote 2 minutes.
Ajoutez les morceaux de carottes et de coing.
Ajoutez le miel et mélangez bien.
Ajoutez enfin le bouillon de légume et laissez cuire 40 minutes.

Pendant ce temps, préparez la garniture :

Pelez et émincez très finement l’échalote.
Faites chauffer l’huile de noix dans une petite poêle à feu moyen/doux et faites revenir l’échalote pendant 5 minutes en remuant.
Ajoutez les cerneaux de noix concassés, les graines de courge et le miel.
Laissez encore cuire 5 minutes en remuant.

Mixez la soupe.

Servez-la avec une cuillerée de yaourt et la garniture.

Bon appétit !

Merci Monquotidienautrement

Gratin végétalien de patates douces

C’est la saison des patates douces ! Voici un plat vegan, sans oeufs ni produits laitiers et sans gluten.
Avis aux gourmands, il a un goût de reviens-y !!

Ingrédients (pour 6 portions environ)

• 4 patates douces (700 g)
• 1 oignon et 2 gousses d’ail (200 g)
• 1 c. à soupe d’huile végétale (15 ml)
• 1/4 c. à café de cannelle en poudre
• 40g de noix de cajou
• 50g de levure alimentaire
• 170 ml de lait de coco non sucré
• 250 ml boisson de soja non sucrée
• 3/4 de c. à café d’origan séché
• Sel, poivre

Avant de commencer

Tremper les noix 8 heures, pour obtenir une pâte crémeuse.

Méthode

1. Préchauffer le four à 205°C. Couper l’oignon en rondelles; émincer l’ail ; éplucher les patates puis les couper en tranches.
2. Faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile. Ajouter la cannelle, saler et poivrer au goût. Réserver.
3. Mélanger les noix, la levure et quelques cuillerées de lait de coco dans un robot environ 3 minutes.
4. Préparer le gratin dans une assiette allant au four, en disposant les ingrédients dans l’ordre suivant: patates, mélange d’oignon, crème de noix. Répéter les couches si nécessaire. Dans un bol, mélanger le lait de coco restant avec le lait de soja et l’origan, puis verser le tout sur le gratin.
5. Cuire au four jusqu’à ce que ce soit bien doré, environ 30-35 minutes.
6. Laisser reposer le gratin une dizaine de minutes. Servir.

Merci Lanutrition.fr

Tout savoir sur la noix et comment la cuisiner

La noix se révèle très protectrice, surtout lorsqu’elle est associée à un régime méditerranéen, riche en fruits et légumes, en huile d’olive et autres fruits oléagineux. Découvrez toutes ses vertus santé.

Un élément crucial d’une alimentation équilibrées

Avec peu de calories, les noix apportent de nombreux éléments nutritifs : oméga-3, vitamines du groupe B, manganèse, magnésium, zinc, cuivre, fer… qui peuvent être intéressants dans le cadre d’une alimentation équilibrée.
Certaines études ont montré son effet bénéfique sur la satiété grâce à sa richesse en fibres et en matières grasses de bonne qualité. Les fruits oléagineux et notamment les noix peuvent donc se substituer à des aliments riches en matières grasses dans l’alimentation.

Un allié de la santé cardiovasculaire

L’intérêt nutritionnel de la noix se trouve surtout dans la nature de ses graisses :

  • Une teneur élevée en acides gras poly-insaturés, notamment oméga-3 (acide alpha-linoléique) et un taux faible d’acides gras saturés
  • un pourcentage important d’acides gras mono-insaturés

C’est ce profil lipidique qui explique qu’elle est recommandée dans la prévention des maladies cardiovasculaires, des troubles métaboliques comme le diabète, mais aussi du cancer.

Utile contre les maladies inflammatoires

La noix est bonne source d’antioxydants, mais elle est aussi l’une des rares bonnes sources végétales d’oméga-3, nutriment connu pour ses propriétés anti-inflammatoires.
Or de nombreuses maladies sont en partie le résultat de l’inflammation et du stress oxydant (dyslipidémie, thrombose, syndrome métabolique, diabète de type 2, NASH, dégénération maculaire, maladie neurodégénérative, cancer, consommation de tabac…). Contre ces maladies, la consommation de noix semble utile.

Intéressante pour la santé intestinale

La richesse en fibres des noix est un atout pour améliorer le transit et lutter contre la constipation.
Les études sur ce sujet n’en sont encore qu’à leurs balbutiements, mais les noix, grâce à leur composition et à leurs fibres pourraient représenter un prébiotique de choix capable de nourrir les bactéries bénéfiques de l’intestin. 

Symbole d’un cerveau au top

La noix ayant une forme similaire à celle du cerveau, elle est soupçonnée depuis très longtemps d’être favorable à la santé de cet organe crucial. Ce que la science nutritionnelle a confirmé. La noix agit sur le cerveau de diverses manières :

  • En améliorant la santé cardiovasculaire, qui est elle-même un facteur de risque de maladies neurodégénératives et de déclin cognitif lié au vieillissement.
  • En réduisant le stress oxydatif et l’inflammation présents lors du vieillissement indépendamment des maladies grâce à ses polyphénols et ses tocophérols (de puissants antioxydants). De plus, ses acides gras poly-insaturés aident à maintenir l’intégrité et la souplesse des membranes des neurones ainsi qu’à atténuer l’agrégation des protéines bêta-amyloïdes impliquées dans la maladie d’Alzheimer. 

Les noix pourraient aussi, de par leur composition nutritionnelle, améliorer la vitesse de traitement des informations, la souplesse cognitive et la mémoire.

La noix en pratique

Comment choisir, cuisiner et conserver la noix ? Comment en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices santé ?

Comment bien la choisir ?

À l’achat, vérifier qu’elle est assez lourde, avec les deux valves de la coque bien soudées, et sans traces de moisissures. Secouer les noix et choisir seulement celles qui ne font pas de bruit, si elles bougent c’est que le fruit est desséché.

Comment la conserver ?

  • Noix fraîche : à conserver au frais et à consommer rapidement
  • Noix sèche : à conserver quelques jours au sec

Comment la préparer ?

Pour vérifier si les noix ne sont pas desséchées avant de les ouvrir, mettre les noix dans l’eau froide et retirer celles qui remontent à la surface. L’utilisation d’un casse-noix est fortement conseillée pour venir à bout de la coque et avoir accès à la chair de la noix.

Comment la consommer et la cuisiner ?

La noix peut être consommée fraîche ou sèche, nature ou bien cuisinée dans des plats salés aussi bien que sucrés. Elle peut être dégustée entière, en morceaux ou en farine et chapelure dans des préparations comme les gâteaux. La noix peut aussi être consommée sous forme d’huile.
Les noix peuvent être cuisinées une dizaine de minutes au four ou sautées à la poêle (dans une poêlée de légumes par exemple).

Source

Moelleux chocolat et potimarron ?

Une recette de pure gourmandise, mais quand même plus légère que la recette traditionnelle de moelleux car sans beurre et avec beaucoup moins de sucre.

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 potimarron
  • 200g de chocolat noir 70%
  • 40g de farine de châtaigne
  • 40g de sucre complet
  • 3 œufs
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel

NB : vous n’aurez pas besoin de tout le potimarron dans la recette mais vous pourrez utiliser les restes sous forme de gratin, purée ou soupe !

Etapes

1

Commencez par préparer la purée de potimarron. Brossez le potimarron, coupez le deux, enlevez les graines et la partie fibreuse. Coupez les moitiés en petits cubes et faites-les cuire à la vapeur ou à l’eau pendant 15 à 20 minutes. Égouttez puis mixez les morceaux ou écrasez-les au presse-purée.

2

Préchauffez votre four à 180°C. Puis, faites fondre le chocolat au bain marie.

3

Mélangez 125g de purée de potimarron avec le sucre cassonade, le sel et les œufs battus.

4

Ajoutez le chocolat fondu et incorporez délicatement la farine de châtaigne.

5

Versez la pâte dans un moule huilé et fariné, puis enfournez et faites cuire pendant 20 minutes à 180°C. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau qui doit ressortir propre. Dégustez tiède, c’est encore meilleur !

Merci Yuka pour cette recette !

Clafoutis poire-chocolat sans complexe ??

Ingrédients pour 6 amateurs :
3 poires
2 œufs bio
2 c. à s. de crème fraîche crue (+ pour le service) – ou crème végétale
2 c. à s. de purée d’amande
2 c. à s. de farine bio minimum T80
Une pincée de sel
2 barres de chocolat noir à plus de 70% cacaco
2 c. à s. de sucre complet non raffiné

Ce clafoutis très gourmand reste un dessert très raisonnable, à intégrer dans vos menus équilibrés sur une semaine. Le plaisir fait aussi partie de l’équilibre alimentaire !

Bon appétit !

Merci La Ruche Qui Dit Oui

© Choisir Naturopathie 2021 - Mentions légales