Auteur/autrice : Anne-Lise Collet

Mmmh, une crêpe fermentée ayurvédique 😋

Voici une recette qui contient de bonnes bactéries, grâce à la fermentation, et qui permettra de faire le ménage dans vos intestins 😃 Alors pourquoi se priver ? 😁

Préparation : 20 min 
Fermentation : 1 jour et demi 
Cuisson : 20 min

Ingrédients

Pour 2 personnes :

  • 180 g riz long (basmati ou semi-complet…)
  • 80 g lentilles corail
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre (tamari ou miso)
  • 1 c. à s. d’huile d’olive ou de ghee
  • Eau
  • Sel
  • Autres épices selon les goûts : fenugrec, cannelle, gingembre, cumin…

Préparation

Rincer le riz et les lentilles séparément. Faire tremper séparément pendant toute une nuit.
Le lendemain, les rincer puis mixer le tout dans un blender en ajoutant de l’eau jusqu’à obtention d’un mélange bien lisse et homogène (plus liquide qu’une pâte à crêpe).
Placer dans un bol suffisamment grand, couvrir et laisser fermenter 24 heures à température ambiante.
Faire chauffer la matière grasse dans une poêle. Faire dorer de chaque côté durant quelques minutes.
Accompagner les dosas avec des crudités !

Merci LaNutrition.fr

Mug-cake citron IG bas, sans gluten

Voici un p’tit déj’ céto (ou IG bas en version adaptée), rapide et facile à réaliser, pour faire le plein d’énergie dès le matin et éviter le coup de pompe de 11h !

Je ne suis pas fan de la cuisson au micro-ondes, mais c’est mieux que de ne pas prendre de petit-déj, …. ou de craquer pour la brioche de maman (ou belle-maman) 😅

Préparation : 5 min
Cuisson : 30 sec

Ingrédients

Pour une personne

  • 2 c. à s. de farine d’amande
  • 1 c. à c. de farine de coco
  • 1 c. à c. d’érythritol en poudre (optionnel – à défaut sucre de coco ou compote de pommes)
  • ½ c. à c. de levure chimique
  • Zeste d’1 citron
  • 1 oeuf
  • 1 c. à s. de beurre fondu (ou ghee = beurre clarifié)

Préparation

Mélanger les ingrédients secs (farines, édulcorant, levure, zeste) dans un mug.
Ajouter l’œuf et le beurre fondu, et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène.
Lisser le mélange et placer le mug au micro-ondes, puissance maximale, pendant 90 secondes (ajuster en fonction de la puissance de votre four).
Déguster chaud 😋

Merci LaNutrition.fr

Comment remplacer les oeufs dans vos recettes ? 🥚

Les œufs

Les œufs n’ont pas toujours été aussi répandus dans les recettes. On les utilise pour lier, émulsifier, faire lever ou donner de la consistance à la préparation. Le jaune d’œuf est gras, ce qui apporte le côté fondant à la recette. Il sert aussi d’émulsifiant alors que le blanc d’œuf va plutôt lier les aliments.

Selon la recette, l’œuf n’est donc pas essentiel. On peut donc choisir de le remplacer par d’autres ingrédients qui joueront le même rôle.

Et si on ne le remplaçait pas ?

Si il y a un oeuf dans votre recette vous pouvez très bien ne pas le remplacer s’il y a un autre ingrédient qui fait office de liant, comme la compote de pommes, le tofu ou encore le yaourt.

Comment remplacer les œufs ?

Pour remplacer les œufs, voici quelques bons trucs :

  • La banane est très intéressante lorsqu’elle est écrasée pour remplacer le beurre ou les œufs. En effet, elle va donner ce côté liant et fondant. Une demie-banane est l’équivalent d’un œuf !
  • La compote de pommes peut remplacer les œufs dans un gâteau. Pour un œuf, comptez 50 à 60 g de compote.
  • Le yaourt nature : 60 g d’un yaourt au soja peuvent remplacer un œuf.
  • Le tofu soyeux, neutre en goût, s’utilise à hauteur de 50 g à la place d’un œuf.
  • L’eau de cuisson des pois chiches ou « aquafaba » est magique. Il suffit de la fouetter au batteur électrique pour la monter en neige ! Elle est parfaite pour faire une mousse au chocolat ou bien un gâteau aérien.
  • Les graines de lin ou graines de chia mélangées avec de l’eau. Il suffit de mélanger 2 cuillères à café dans 30 ml d’eau et de laisser poser une dizaine de minutes. Vous obtenez un gel qui remplacera le côté liant de l’œuf.
  • L’agar-agar est un gélifiant naturel qui peut être un substitut dans une crème ou un flan par exemple. Il faut 1 cuillère à soupe dans 3 cuillères à soupe d’eau pour remplacer un œuf.
  • L’huile a un effet liant comme on l’a déjà vu.
  • Le lait est utile pour faire dorer les brioches à la place de l’œuf battu.
  • La fécule de maïs ou de pomme de terre peut remplacer un œuf en mélangeant 2 cuillères à soupe dans 4 cuillères à soupe d’eau.

Expérimentez !

N’hésitez pas à expérimenter ces différents substituts et tester des recettes avec ces alternatives. Choisissez des ingrédients qui vous inspirent et que vous trouvez déjà dans votre placard. Ces alternatives sont également intéressantes dans une démarche « zéro déchet » en utilisant des produits que l’on possède déjà et en les recyclant à la place d’ingrédients de base.

Bon appétit 😋

Merci Naturel.com

Gratin de courgette express 🥒

Cette recette du gratin de courgette express est très originale : la sauce est élaborée à partir de haricots blancs, elle en fait donc un repas complet protéiné mais végétarien, parfait pour un dîner !

Pour 4 personnes

Ingrédients 100% Bio :
    • 200g de courgettes
    • 200g de haricots blancs
    • 25g d‘emmental râpé
    • 15g de beurre
    • 1 gousse d‘ail
    • Une pincée d‘herbes de Provence
    • Sel, poivre selon votre goût
Préparation :

    1. Couper les extrémités des courgettes sans les éplucher, les débiter en fines tranches.
    2. Répartir au fond du plat, et ajouter l‘ail écrasé, le sel, le poivre et les herbes.
    3. Préparer la sauce en mixant les haricots blancs, le beurre et le fromage râpé.
    4. Mettre au four à 180°C pour 25 min.

Merci MonQuotidienAutrement

Crumble pommes-rhubarbe (presque) sans sucre ! 🍰

Les bienfaits de la rhubarbe

La rhubarbe regorge de bienfaits qu’on ignore ! Après en avoir pris connaissance, vous aurez certainement envie de réaliser des recettes IG bas à la rhubarbe pour en profiter ! Et nous serons là pour vous donner de l’inspiration. 

Bienfaits n°1 de la rhubarbe : La rhubarbe est riche en fibres

Comme la rhubarbe est particulièrement riche en fibres, elle a tendance à accélérer le transit intestinal et possède des propriétés laxatives. Cette richesse en fibres a également un impact sur notre vitesse d’absorption du sucre

Bienfaits n°2 de la rhubarbe : La rhubarbe est riche en vitamines et minéraux

Elle fait partie des légumes les plus riches en calcium avec près de 145 mg / 100 g selon la Table Ciqual, elle en contient même plus que le lait (120 mg de calcium/100g) ! Pour rappel, le calcium est notamment utile pour la solidification des os et des dents.

De plus, la rhubarbe est également riche en vitamines K. Cette vitamine joue un rôle important car elle est nécessaire dans la fabrication de protéines servant à gérer la coagulation du sang. Ainsi, la vitamines K est utile pour les protéines dont le rôle est de stimuler la coagulation, autant que pour les protéines chargées d’inhiber ce processus.

Enfin, la rhubarbe est une bonne source de vitamines C. Celle-ci contribue notamment à renforcer le système immunitaire et contribue à la production de collagène pour notre peau. 

Avec toutes ces vitamines et minéraux, la rhubarbe est donc un très bon aliment rempli d’antioxydants

Avec quoi marier la rhubarbe ?

La rhubarbe est un légume printanier très particulier. Avec son goût particulièrement acidulé voire amer dans certaines situations, on ne sait pas toujours bien avec quoi marier la rhubarbe. Sachez que vous ne prenez aucun risque en l’associant avec : 

  • Toutes sortes de fruits rouges, notamment les fraises 🍓et les framboises
  • Une multitude de fruits secs, comme les amandes et les noisettes 🌰
  • Des fruits plus traditionnels comme les pommes 🍏, les bananes 🍌, le citron 🍋
  • Des épices comme la cannelle, le cardamone 

Comment enlever l’acidité de la rhubarbe sans utiliser de sucre ?

Dans une alimentation IG bas, laisser imbiber ou faire bouillir votre rhubarbe dans une tonne de sucre, comme c’est très souvent conseillé, n’est pas envisageable. Cette technique sert en effet à réduire l’acidité naturellement présente dans la rhubarbe, mais le sucre n’est pas le seul ingrédient qui a cette capacité! 

Alors sans vouloir vous rappeler vos cours de chimie, le seul moyen de calmer un acide est d’utiliser une base. Outre le sucre, vous pouvez donc réduire l’acidité de la rhubarbe en utilisant du bicarbonate de soude ou du sel !

La technique au bicarbonate de soude

Si vous avez une petite heure devant vous, c’est la technique qu’il vous faut ! Vous pouvez laisser tremper vos tiges de rhubarbe dans de l’eau froide avec ½ cuillère à café de bicarbonate de soude

Pour cela, prenez d’abord le soin d’éplucher vos tiges pour enlever son côté filandreux, désagréable à la dégustation. Découpez-les ensuite en tronçons. Après, préparez un grand plat, remplissez-le d’eau froide et ajoutez-y  ½ cuillère à café de bicarbonate de soude par litre d’eau. Enfin, laissez tremper vos morceaux de rhubarbe pendant environ 40 minutes. Veillez à ne pas dépasser l’heure complète de repos dans l’eau, auquel cas votre rhubarbe pourrait perdre de sa saveur. Au-delà de diminuer l’acidité, cette technique permet aussi d’assouplir les fibres de la rhubarbe. 

Le technique rapide grâce au sel (prudence pour les personnes devant contrôler leur apport en sel)

Si vous vous y êtes pris un peu en dernière minute, pas de panique non plus ! Dans un premier temps, faites bouillir une marmite d’eau. Pendant ce temps, épluchez vos tiges et coupez-les en tronçons. Quand l’eau bout, ajoutez-y du sel et plongez-y ensuite vos morceaux de rhubarbe pendant environ 2 minutes, de façon à les blanchir. 

Le tout ici est de bien doser votre sel. Si vous en mettez trop peu, il n’aura pas l’effet escompté et votre rhubarbe sera toujours aussi acide. Si vous en mettez trop en revanche, elle risque d’avoir un goût particulier car naturellement sucrée. Cette technique est donc généralement recommandée lorsque vous utilisez la rhubarbe dans une recette salée. Ce n’est d’ailleurs pas la technique la plus efficace, mais elle fera bien l’affaire si vous êtes pressé !

D’autres techniques

Certaines personnes optent plutôt pour l’ajout d’autres fruits pour diluer l’acidité de la rhubarbe. Pour faire une compotée par exemple, elle sera très souvent associée aux pommes, aux poires ou encore aux fraises ! Le ratio « de base » est de 2/3 de rhubarbe pour 1/3 d’autres fruits. Selon vos goûts et ce que vous avez à votre disposition, vous pouvez bien sûr ajuster les quantités !

Et voici la recette promise : crumble pomme et rhubarbe !

Le crumble à la rhubarbe, c’est probablement l’une des recettes les plus réalisées avec cet ingrédient ! Et pour cause, c’est une association de texture qui fonctionne plutôt bien. La douceur de la pomme sert à calmer l’acidité de la rhubarbe, et l’amande vient donner encore plus de saveur et de gourmandise à ce dessert. 

Ingrédients pour le crumble pomme et rhubarbe

  • 300 g de rhubarbe
  • 3 pommes 🍏🍎
  • 200 g de farine d’amande
  • 80 g de sucre complet ou de coco ou erythritol
  • 120 g de beurre doux mou (pas fondu) ou ghee (beurre clarifié)
  • 3 pincées de sel

Étapes de la recette pour le crumble pomme et rhubarbe

  1. Pour cette recette, il est toujours préférable d’avoir réduit l’acidité de la rhubarbe au préalable (cf. ci-dessus). 
  2. Préchauffez votre four à 180°C
  3. Épluchez vos pommes et coupez-les en fines tranches
  4. Dans une poêle chaude avec 20 g de beurre, faites-les revenir quelques minutes à feu doux
  5. Pendant ce temps, épluchez vos tiges de rhubarbe si nécessaire et si ce n’est pas déjà fait. Coupez-les en morceaux d’environ 1,5 cm de long.  
  6. Ajoutez ensuite vos morceaux de rhubarbe dans la poêle et laissez sur feu doux pendant 5 minutes. Mélangez de temps en temps. 
  7. Pendant ce temps, préparez la pâte à crumble. Pour cela, versez dans un plat la farine, l’agent sucrant, le beurre mou et éventuellement le sel. Mélangez le tout de préférence avec vos mains, jusqu’à obtenir une texture homogène et sableuse. N’hésitez pas à la travailler entre vos doigts, elle doit être granuleuse
  8. Versez vos fruits dans un moule, et saupoudrez ensuite votre pâte à crumble sur toute la surface. La “poudre” doit recouvrir tous les fruits
  9. Enfournez ensuite pendant environ 25 à 30 minutes.
  10. Dégustez tiède ou au contraire, très froid 😋😋😋

Merci MaxdeGenie

Que penser de l’acide phytique dans les protéines végétales ?

Les légumineuses, céréales complètes et oléagineux contiennent de nombreux nutriments mais également de l’acide phytique, qui peut empêcher leur bonne assimilation. Voici quelques conseils pour éviter ce problème.

Qu’est-ce que l’acide phytique ?

L’acide phytique est une substance que l’on retrouve naturellement dans des aliments végétaux, notamment dans les graines, céréales complètes et légumineuses comme le blé, le riz complet, le seigle, l’avoine, le millet, l’orge, le quinoa, le soja, les lentilles, les pois chiches, les haricots… etc.
Il se trouve plus particulièrement dans l’enveloppe de la graine.

L’acide phytique est en fait un moyen pour la plante de se protéger. Il va protèger la graine d’une germination trop précoce et lui permet de se protéger de ses potentiels prédateurs. En effet les granivores sentent l’acide phytique et ne consomment pas le grain.

L’acide phytique, un « anti-nutriment » ?

On peut également l’appeler « anti-nutriment » car il empêcherait l’absorption de micronutriments en se liant à des minéraux et oligoéléments pour former des phytates, qui sont des sels insolubles. On appelle cela un processus de chélation.

Dans l’organisme, cela va ralentir l’absorption du fer non héminique (celui qui est d’origine végétale) et également l’absorption du magnésium, du calcium et du zinc mais aussi des protéines et des lipides. Ainsi, cela va potentiellement carencer l’organisme petit à petit et le déminéraliser. La présence des minéraux et oligo-éléments présents dans les graines citées plus haut ne sont donc pas si utiles car à cause de l’acide phytique, nous ne pouvons pas les assimiler.

Toutefois, l’acide phytique n’a pas que des mauvais côtés, car il va participer à la protection de l’organisme contre l’excès de fer et les réactions pro-oxydantes. Dans son action de chélation, il va également une action sur les métaux lourds et les radicaux libres.

Comment éliminer l’acide phytique ?

La graine peut synthétiser une enzyme, la phytase, pour détruire l’acide phytique. Par exemple, la germination de la graine permet l’activation de la phytase.

Pour la synthétiser, il est nécessaire d’avoir de la chaleur et de l’humidité. Ainsi, l’idéal est de tremper les graines avant de les consommer. Ce trempage dans de l’eau va activer la germination. Il sera plus ou moins long selon le type de graines.

Il est également intéressant de noter que pendant la fermentation du levain, il y a la formation de phytase. Préférez donc les pains au levain plutôt que les pains à la levure boulangère.

Le trempage est la clé

Les légumineuses, oléagineux et céréales complètes font partie de nos assiettes depuis bien longtemps. Pour éviter la déminéralisation de l’organisme, il est essentiel de les faire tremper, germer ou encore fermenter avant de les consommer.

Merci Naturel.com

Un pain low carb facile et rapide

Je crois que je n’ai jamais posté de recette aussi simple ! Seul bémol que j’y vois : la cuisson au micro-ondes. Mais une fois de temps en temps, on peut faire exception, surtout si c’est pour éviter de manger du pain de mie ou des biscottes !

Préparation : 5 min

Cuisson : 1 min 30

Pour 1 personne :
–    20 g de poudre d’amandes
–    8 g de farine de coco (pour le côté low carb – sinon toute autre farine, mini T80, conviendra)
–    20 g de beurre (on peut remplacer par du ghee ou de l’huile de coco)
–    ¼ c. à c. de bicarbonate de soude alimentaire
–    1 œuf

Dans un récipient mélanger la poudre d’amandes, la farine de coco et le bicarbonate de soude alimentaire. Faire fondre le beurre et le rajouter dans la préparation. Ajouter l’œuf et mélanger. Faire cuire la préparation 1 minute 30 au four à micro-ondes.

À déguster par exemple avec un oeuf mollet, 1 tranche de jambon et/ou un peu de chèvre frais.

Bon appétit !

Vous souhaitez des conseils pour perdre du poids, optimiser votre masse musculaire ? Je peux vous aider, contactez-moi 😉

Comment remplacer le beurre par des fruits et légumes dans vos recettes ?

Le beurre en cuisine

Le beurre dans une recette de cuisine apporte un côté fondant et moelleux. Il sert également à émulsionner et à lier la pâte. Par exemple lorsque l’on prépare des crèmes au beurre ou un crumble. Mais il existe des alternatives au beurre pour vos recettes. L’idéal est de tester l’alternative qui vous convient le mieux, mais n’hésitez surtout pas à varier selon le type de gâteau que vous préparez et surtout amusez-vous !

Comment remplacer le beurre ?

On peut remplacer le beurre par différents ingrédients gras, comme :

  • Le ghee est un beurre clarifié d’origine indienne. Il est issu d’un beurre classique dans lequel on enlève l’eau, le lactose et les protéines. Il a toujours le goût de beurre et peut être utilisé dans les plats et gâteaux.
  • L’huile peut remplacer le beurre dans un gâteau en apportant un côté fondant et humide. L’huile d’olive ou l’huile de coco sont très intéressantes pour cela. D’autant plus la deuxième qui se fige au-dessus de 25°C. Pour l’équivalent de 100 g de beurre, comptez environ 80 g d’huile.
  • Les purées d’oléagineux sont des purées d’amandes, de cacahuètes, de noisettes, de sésame… On peut facilement les utiliser pour les remplacer en cuisine.

Si vous utilisez le beurre pour lier et émulsionner, vous pouvez le remplacer par :

  • De la margarine végétale qui a une texture malléable. Préférez celle sans huile de palme ni acide gras transformé. La margarine, qui est de l’huile végétale surchauffée, n’est pas meilleure que le beurre d’un point de vue nutritionnel.
  • Un jaune d’œuf qui, dans un gâteau, permet en plus d’apporter du gras.
  • De la fécule qui permet d’épaissir et lier une crème, qu’elle soit de maïs, de pomme de terre ou d’arrow-root.

Incorporer des légumes ou des fruits dans vos gâteaux

Pour remplacer le beurre, vous pouvez également utiliser des légumes ou des fruits.

  • La compote : la compote de fruits, idéalement maison et sans sucre ajoutée, remplace très bien le beurre. En effet, elle va apporter du fondant au gâteau. Comptez le même poids en remplacement.
  • L’avocat est un fruit gras qui, une fois réduit en purée, peut remplacer le beurre dans des gâteaux ou des biscuits. Pour 100 g de beurre, comptez 50 g de purée d’avocat.
  • La banane écrasée remplace très bien le beurre dans des gâteaux, pour le même poids.
  • La courgette râpée ajoutée à la pâte à gâteau va également remplacer le beurre. On l’utilise souvent dans des gâteaux au chocolat pour les rendre moelleux et fondants. Comptez 80 g de courgette pour remplacer 100 g de beurre.
  • L’aubergine a une chair au goût neutre et va donner du fondant au dessert.
  • La patate douce ou la citrouille sera épaisse sous forme de purée, mais rendra le gâteau fondant et sucré.
  • Les haricots rouges sous forme de pâte donnent une purée épaisse et crémeuse. Ils sont beaucoup utilisés en cuisine japonaise.

Merci Naturel.com

Rouleaux de printemps salés et sucrés

Il fait chaud ! Voici 3 recettes de rouleaux de printemps très originales, qui vous permettront de régaler petits et grands en un tournemain ! Et ne vous inquiétez pas, on vous expliquer comment confectionner le rouleau 😉

Pour 6 rouleaux Prima Verde, il vous faut :
6 feuilles de riz
12 petites asperges blanches cuites
100 g de petits pois cuits
80 g de fèves fraîches cuites
150 g d’houmous
Quelques feuilles de coriandre et graines de sésame

Premier défi : la feuille se brise comme du cristal, alors pour la travailler il faut d’abord l’humidifier.

L’ustensile : le moule à tarte. De l’eau tiède dans le fond pour l’immerger complètement pendant une petite trentaine de secondes, difficile d’être plus précis tant c’est affaire de ressenti. Elle doit avoir gagné de la souplesse, sans être molle, avant de pouvoir être déposée délicatement sur un torchon. Lui aussi doit être humidifié, sinon, ça colle ! – mais point trop non plus, au risque de détremper la feuille et augmenter grandement le risque de déchirure. Vous l’aurez compris, la première feuille de riz, c’est comme la première crêpe, elle est toujours ratée !

Deuxième temps : déposez les ingrédients aux 2/3 de la feuille, un jeu d’enfant. Deux asperges, petits pois et fèves par-ci par-là, une bonne cuillerée de houmous puis autour de la coriandre et des graines de sésame.

Troisième palier : rabattez, sans emporter le torchon, le bord haut vers le centre sur les ingrédients. Exercez une légère pression pour homogénéiser le rouleau. Rabattre les bords latéraux vers le centre et puis roule ma poule jusqu’au bout… Respirez, vous avez triomphé !

Attention, on peut les conserver au réfrigérateur pour maximum quelques heures. Ne vous avisez pas de les préparer pour le lendemain, vous risqueriez de les récupérer avec une texture cartonnée !

Nems aux shiitakés

Pour 8 nems sans peine :
8 feuilles de riz
500 g de shiitakés
2 gousses d’ail
3 c. à s. d’huile d’olive
130 g de riz noir cuit
1 boule de mozzarella
Quelques feuilles de basilic

Soyez fine lame avec les shiitakés en les détaillant finement. Aussitôt fait, aussitôt déversés dans la poêle où attend l’huile d’olive bien chaude, embaumée de gousses d’ail hachées. Salez. Quelques minutes à feu vif en chahutant le tout régulièrement pour qu’aucun n’échappe à la divine caramélisation. Finalisez en poivrant généreusement et en parsemant de basilic ciselé.

Sur une feuille de riz préalablement humidifiée, déposez aux 2/3 une petite portion de riz, de champignons et de mozzarella. Repliez le bord dessus, puis les bords latéraux sur le centre. Et hop ! On enroule. Appuyez gentiment sur la jointure pour la faire adhérer. Vous voilà prêts à recommencer.

Pour la cuisson, c’est comme vous voulez. À la vapeur ou badigeonnés d’huile au four. Une question de quelques minutes, la mozzarella fondue en guise d’indicateur visuel.

Habillez-les d’une feuille de salade et de basilic, les voilà prêts à piquer une tête dans la sauce de votre choix.

Et enfin, une recette sucrée, très gourmande !

Rouleaux tutti frutti

Pour 4 rouleaux, il vous faut :
4 feuilles de riz
1 douzaine de fraises
2 tiges de rhubarbe
120 g de ricotta
1/2 gousse de vanille
3 c. à s. de sucre semoule
3 sachets de sucre vanillé
20 g d’amandes effilées

Accordez un peu de temps à la rhubarbe. Une fois épluchée et détaillée en tronçons, laissez-la valser doucement dans une casserole avec les graines de la gousse de vanille, le sucre, 3 c. à s. d’eau. Combien de temps ? Cinq bonnes minutes en la bousculant de temps à autre avec une cuillère avisée. Elle doit être fondante et avoir perdu au passage son eau de végétation. Laissez refroidir côté cour.

Côté jardin, coupez les fraises en lamelles. Mélangez la ricotta avec le sucre vanillé. Torréfiez à sec dans une poêle chaude les amandes effilées.

Il est temps de rouler des mécaniques pour finaliser ce dessert séraphique : une feuille de riz humidifiée, la superposition des ingrédients aux 2/3. D’abord une première ligne de lamelles de fraises, une couche de ricotta et rhubarbe, une seconde ligne de lamelles de fraises, et au final quelques amandes. Vous connaissez la suite. Les becs sucrés ne déclineront pas la trempette dans un sirop de fraise.

Merci La Ruche Qui Dit Oui

Pâte à crêpe aux épinards 🌱

Pour insérer plus de légumes dans votre assiette, une idée simple et gourmande est d’ajouter des épinards dans votre recette de crêpes maison. Pas de panique, vous n’y sentirez rien au niveau du goût car le goût des épinards est minime. On obtient des crêpes incroyablement vertes, délicieuses, fines et passe-partout grâce à leur goût neutre. Cette délicieuse recette convient aussi bien aux enfants, qu’aux adultes ! 😉

Ingrédients

  • 250 g de farine⁠ (mini T80)
  • 3 oeufs moyens (de préférence bio)⁠
  • 100 g de pousses d’épinards⁠
  • 250 ml de boisson végétale (avoine ou amande⁠)
  • 200 ml d’eau⁠
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra-vierge⁠ (pour éviter que la pâte ne colle)
  • 1 pincée de sel⁠ (facultatif)

Préparation

1/ Lavez les pousses d’épinards. A l’aide d’un mixeur blender, mixez les épinards avec le lait et l’eau jusqu’à obtenir une consistance bien lisse et verte.⁠
2/ Ajoutez les œufs, l’huile d’olive ainsi que la pincée de sel, mélangez. Versez ensuite la farine puis mélangez à nouveau à l’aide d’un fouet. Si vous avez du temps devant vous, laissez reposer la pâte 30 minutes avant cuisson.⁠
3/ Chauffez une crêpière. Versez une louche de pâte. Au bout de 30 secondes (une fois que des bulles se forment à la surface), retournez la crêpe à l’aide d’une spatule en bois et attendez encore 30 secondes avant enlever la crêpe de la poêle. Dégustez immédiatement avec l’accompagnement de votre choix !⁠

Merci DocteurBonneBouffe

Houmous de fèves 😋

Découvrez en-dessous de la recettes les atouts nutritionnels de la fève, une légumineuse à redécouvrir d’urgence !

Préparation : 10 min

Cuisson : 4 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 450 g de fèves pelées surgelées (ou fraîches)
  • 2 c. à s. persil haché
  • 25 g de noix de Cajou et/ou de pignons
  • 6 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. d’ail coupé (facultatif pour ceux qui n’aiment pas)
  • Le jus d’1 citron

Faire cuire les fèves 4 min dans l’eau bouillante salée. Égoutter.
Concasser les noix de Cajou et les pignons au couteau. Mixer les fèves avec l’ail, l’huile d’olive et le jus de citron.
Saler, poivrer. Ajouter les graines concassées et le persil.
Ce houmous peut se consommer au petit-déjeuner sur de bonnes tartines de pain complet au levain, ou à l’apéritif, ou encore lors d’un dîner léger.

Les atouts nutritionnels de la fève

• Vitaminée : la fève est riche en folates (vitamine B9), indispensables au renouvellement cellulaire, au bon développement du système nerveux chez le fœtus, et à son bon fonctionnement chez l’adulte.

• Antioxydante : crue, elle est bien pourvue en vitamine C, qui aide à lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle est également riche en polyphénols (flavonoïdes), des agents antiradicaux libres, tout comme le manganèse et le cuivre, qu’elle contient en bonne quantité.

• Minéralisée : elle fournit une dose honorable de fer, calcium, magnésium et potassium.

• Rassasiante : avec sa bonne teneur en protéines, en glucides et en fibres, la fève est une super-alliée coupe-faim.

• Toute crue : au début du printemps, on guette l’arrivée des févettes (jeunes fèves) que l’on peut croquer telles quelles, sans même les peler, pour faire le plein de vitamine C.

Merci LaNutrition.fr

Gâteau à la patate douce 😍

Amoureux de la patate douce, vous allez craquer pour ce gâteau ! Initialement conçu pour les sports d’endurance, il a un index glycémique bas, ne comporte ni gluten ni lait et respecte l’équilibre acido-basique. What else ? 🤷‍♀️

Préparation : 15 min

Cuisson : 1h

Ingrédients pour un gâteau :

  • 700 g de patates douces
  • ½ c. à c. de paprika
  • ½ c. à c. de cannelle
  • 20 g de sucre complet (ou 2 sachets de sucre vanillé)
  • 50 g de farine de sarrasin
  • 3 cl d’huile d’olive
  • 4 oeufs

Préchauffer le four à 200 °C.
Faire cuire les patates douces à la vapeur. Lorsqu’elles sont cuites, les éplucher puis les écraser.
Incorporer la cannelle, le paprika, la cassonade, la farine et l’huile d’olive.
Ajouter deux oeufs entiers un par un, puis deux jaunes.
Monter deux blancs d’oeufs en neige et mélanger le tout.
Verser la préparation dans un moule et faire cuire pendant 40 min.

Ce gâteau peut se consommer en ravitaillement de course ou au petit-déjeuner avant une course (tester la digestibilité lors d’un entraînement).

Merci LaNutrition.fr

Inscription newsletter

Recevez des conseils de nutrition, plantes et activité physique (4 lettres par an)

© Choisir Naturopathie 2021 - Mentions légales