SĂšve de bouleau đŸŒ± : Ă  quoi sert-elle ?

22 mars 2022

La sĂšve de bouleau accompagne merveilleusement le dĂ©but du printemps. En boisson, elle draine et reminĂ©ralise l’organisme en douceur. C’est dĂ©sormais devenu un classique de la cure d’intersaison.

En mars, ça commence

C’est le moment de la rĂ©colte de sĂšve de bouleau (Ă  ne pas confondre avec le jus de bouleau) ! Le moment idĂ©al, c’est quand on a une alternance de nuits trĂšs froides et noires et de jours clĂ©ments et trĂšs lumineux. Dans ces moments lĂ  – souvent situĂ©s entre mi-mars et mi-avril – la sĂšve coule Ă  flots avec une puissance inouĂŻe. Pour la rĂ©colter, il faut s’enfoncer profondĂ©ment dans la forĂȘt  et parfois dĂ©gager les chemins. Cela nĂ©cessite un certain temps de prĂ©paration de la campagne, toujours avec l’accord des gens de l’ONF. On pĂ©nĂštre dans la forĂȘt presque inaccessible oĂč se situent les gros bouleaux. De vrais specimens souvent. Ce sont eux les vrais producteurs de la sĂšve de bouleau.

Faire soi-mĂȘme sa sĂšve de bouleau ? Oui en thĂ©orie

L’extraction peut, en thĂ©orie, ĂȘtre rĂ©alisĂ©e par n’importe qui car elle s’opĂšre en faisant une incision dans l’Ă©corce d’un bouleau, on fore ensuite sur quelques centimĂštres et on place une paille dans le trou pour guider la sĂšve dans un rĂ©cipient. On rebouche ensuite le trou avec un bouchon de feuilles. Ça c’est en thĂ©orie car il faut que l’arbre soit suffisamment gros, que ce soit un betula pubescens et il faut faire ça bien… pour ne pas tuer l’arbre (qu’il faudrait aussi, en thĂ©orie, remercier une fois le prĂ©lĂšvement opĂ©rĂ© 🙏). Dans la rĂ©alitĂ©, il y a maintenant des extracteurs de sĂšve professionnels et des milliers de personnes qui prĂ©fĂšrent leur laisser le soin de faire le boulot proprement.

L’extraction : un processus industriel au Canada, mais encore artisanal en France

Comparable Ă  la coupe de bois, l’extraction de la sĂšve est un processus qui nĂ©cessite un appareillage compliquĂ© du type de ceux qu’emploient les exploitants de sĂšve au Canada avec de cuves montĂ©es sur de gros engins. Mais en France, c’est encore souvent la dĂ©brouille malgrĂ© une grosse croissance de la demande. Et dĂšs que c’est rĂ©coltĂ©, il faut que ça soit expĂ©diĂ©. Ce sont maintenant des milliers de personnes qui pratiquent la cure de sĂšve de bouleau en France et la ressource reste rare.

La sĂšve la plus naturelle possible et la plus fraĂźche possible

Il faut d’abord savoir que la stabilitĂ© naturelle du liquide rend inutile tout ajout de conservateurs ou le recours Ă  la pasteurisation. C’est de la sĂšve pure et elle se conserve bien, mais plus on la boit tĂŽt, meilleur c’est… Le liquide recueilli est blanc et pas plus visqueux que l’eau. Tout doucement son goĂ»t va se modifier pour aller vers le goĂ»t « petit lait » en fin de cure. Certains trouvent qu’alors, c’est encore meilleur. Mais l’Ă©nergie de l’arbre s’est un peu envolĂ©e. Et si on la laisse fermenter, au bout d’un mois, le goĂ»t de la sĂšve devient assez particulier. Une petite prĂ©cision tout de mĂȘme : gardez-la au frais si vous ne voulez pas qu’elle vous explose Ă  la figure !

Comme quand il faut vider une batterie pour mieux la recharger

La sĂšve de bouleau constitue la cure de printemps de prĂ©dilection pour ceux qui souhaitent Ă©liminer les toxines accumulĂ©es pendant l’hiver. Depuis le XIIĂšme siĂšcle, les peuples de l’Europe du Nord boivent au printemps de « l’eau de bouleau» en cure. Les propriĂ©tĂ©s drainantes et diurĂ©tiques de la sĂšve ont Ă©tĂ© confirmĂ©es depuis et les indications se sont multipliĂ©es, notamment pour l’élimination des dĂ©chets organiques comme l’acide urique. La puissance de drainage de la sĂšve est Ă©galement reconnue pour amĂ©liorer trĂšs nettement les problĂšmes de peau puisqu’ils sont souvent liĂ©s Ă  la saturation par les toxines des systĂšmes excrĂ©teurs.

La sĂšve de bouleau est d’abord un drainant, nous l’avons vu, mais elle offre dans le mĂȘme temps tous les minĂ©raux et oligo-Ă©lĂ©ments dont nous avons besoin pour recharger nos batteries. GrĂące Ă  la prĂ©sence de silicium organique bio-disponible, de calcium et de phosphore, c’est un reminĂ©ralisant hors pair. Le potassium permet en outre au cƓur d’amĂ©liorer le rythme cardiaque et de rĂ©guler la circulation sanguine. Le magnĂ©sium, le lithium et autres oligo-Ă©lĂ©ments rĂ©Ă©quilibrent l’humeur et prĂ©viennent la dĂ©prime. La vitamine C et le sĂ©lĂ©nium participent Ă  la lutte contre le stress oxydatif. Tout ça, c’est bon pour les os, le coeur, la mĂ©moire, le surpoids, les articulations, la peau… bref… tout.

Une cure de printemps de 5 litres… l’idĂ©al

Quand on est adepte de la sĂšve de bouleau, une cure de 5 litres suffit Ă  peine. Tant on aime se servir un petit verre de temps en temps. C’est vendu dans un cubi, comme le vin rosĂ© de l’Ă©tĂ©. On le met sur le balcon et hop, une petite gorgĂ©e. Pas trop glacĂ© tout de mĂȘme. Mais, si on est plus raisonnable, une cure de 5 litres (21 jours) suffit. Et si vous prĂ©fĂ©rez faire un test, je vous recommande d’essayer les bouteilles en verre de 500ml.

Et si vous avez raté la saison

Jusqu’ici, on ne pouvait consommer la sĂšve de bouleau qu’en pleine saison et encore, peu de temps, car la sĂšve finit par fermenter. Mais il est dĂ©sormais possible de s’en procurer en toute saison. Une des options intĂ©ressantes est de se procurer de la sĂšve de bouleau lacto-fermentĂ©e, qui conjugue les vertus traditionnelles du breuvage Ă  un apport en bactĂ©ries bĂ©nĂ©fiques pour le microbiote intestinal.

Alors, Ă  vous de choisir ! Et si vous souhaitez de bonnes adresses pour votre cure, contactez-moi !

Merci Alternative Santé


Derniers articles

|

Galettes de quinoa aux lĂ©gumes đŸ˜»

Voici une recette trĂšs simple et rapide Ă  rĂ©aliser (comme toujours !), qui vous permettra de consommer un mix de protĂ©ines vĂ©gĂ©tales et animales, et qui vous coĂ»tera beaucoup m…
|

Mmmh, une crĂȘpe fermentĂ©e ayurvĂ©dique 😋

Voici une recette qui contient de bonnes bactĂ©ries, grĂące Ă  la fermentation, et qui permettra de faire le mĂ©nage dans vos intestins 😃 Alors pourquoi se priver ? 😁 PrĂ©par…
|

Mug-cake citron IG bas, sans gluten

Voici un p’tit dĂ©j’ cĂ©to (ou IG bas en version adaptĂ©e), rapide et facile Ă  rĂ©aliser, pour faire le plein d’Ă©nergie dĂšs le matin et Ă©viter le coup de pompe de 11h ! Je ne su…

Inscription newsletter

Recevez des conseils de nutrition, plantes et activité physique (4 lettres par an)

© Choisir Naturopathie 2021 - Mentions légales